Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cas de psychothérapie : Manque de confiance en soi

Cas de psychothérapie : Manque de confiance en soi

Le 15 juin 2017
Cas de psychothérapie : Manque de confiance en soi
Si vous souffrez d'un manque de confiance en vous dans votre couple, cet article peut vous aider à mieux le comprendre et le soigner.

De quel cas s'agit-il ?

Christine Calonne, psychologue psychothérapeute, a été contactée par une chef d'entreprise de 42 ans pour améliorer sa confiance en elle dans son couple.

Le manque de confiance en soi dans son couple :

La patiente m'a contactée, car elle souffrait de ce manque de confiance en soi dans son couple et surinvestissait sa vie professionnelle pour oublier cette souffrance, mais sans y arriver. Elle ne comprenait pas pourquoi elle n'osait pas s'affirmer dans son couple alors qu'elle y arrivait très bien dans sa vie professionnelle. Elle souhaitait que je l'aide à éclaircir ce problème et à dépasser ses peurs. 

Comment traiter son manque de confiance en soi ?

Après avoir écouté son histoire, j'ai d'abord aidé la patiente à percevoir le cycle de la violence conjugale qu'elle subissait sans s'en rendre compte. Ensuite, je lui ai proposé l'hypnose pour se libérer de ses peurs face à la violence psychologique et physique.

Pourquoi m'a-t-elle contactée en psychothérapie ?

C'est son fils qui l'avait encouragée à venir à moi, car il percevait la violence psychologique du compagnon de sa mère et soupçonnait qu'il s'agissait d'une personnalité perverse narcissique. Etant spécialisée dans cette problématique, j'étais pour lui, la mieux à même d'aider sa mère. 

Défi rencontré dans la guérison de sa confiance :

Le défi rencontré était de faire prendre conscience à ma patiente que son compagnon ne changeait pas malgré ses capacités de confiance en soi et d'affirmation de soi retrouvées, ce qui impliquait de s'enfuir pour ne plus subir la violence. La recherche d'un appartement éloigné, le déménagement fut réalisé en secret et elle se sentit libérée.

Etapes du traitement de son manque de confiance en soi :

La première étape de sa guérison fut de comprendre le cycle de la violence conjugale et de déculpabiliser. En effet, elle retenait les bons moments, la phase lune de miel pour excuser son partenaire et pouvoir continuer la relation malgré les violences. Comprendre que ses cadeaux, ses flatteries, ses services faisaient partie de l'emprise qu'il exerçait pour la dominer, lui a permis de ne plus l'excuser. Elle a pu se déculpabiliser de sa prise de distance et de son manque d'assertivité en comprenant que c'était la peur de la violence et son anticipation qui l'amenaient à vouloir apaiser son compagnon sans succès en devenant toute petite, effacée, jusqu'à s'oublier et perdre confiance en elle. En percevant mieux le mécanisme de la violence du pervers narcissique grâce à ma grille diagnostique de cette personnalité, elle a pu sortir de la confusion, du doute de soi induit par les comportements manipulateurs de celui-ci.

Le deuxième étape de sa guérison fut l'expérience de l'hypnose où elle put revivre en état de conscience modifiée le sentiment de peur face à la violence, face au regard haineux, méprisant de son compagnon, face à ses paroles dévalorisantes. Elle put exprimer dans l'hypnose sa colère à celui-ci et ce qu'elle pensait sans danger. Elle a pu le laisser partir dans la dernière phase de l'hypnose et ainsi retrouver le sentiment d'être libre, le sentiment de confiance en soi et d'estime de soi.

La confiance en soi au moment de la séparation :

La solution trouvée face à l'imprévu de la violence du compagnon à la séparation ("insultes par sms, calomnies sur Facebook, sabotage de son site internet) fut de porter plainte grâce à sa confiance en soi retrouvée, grâce à mes encouragements et ceux de son fils. Elle a pu couper tout contact. La valorisation de la patiente de ma part et de la part de son entourage est un facteur important de la guérison.

Pourquoi Consulter ?

Souffrez-vous d'un manque de confiance en vous, d'estime de vous ? Avez-vous des peurs, un état de stress chronique, un sentiment de culpabilité écrasant ? Si c'est le cas, peut-être pouvez-vous,vous aussi, bénéficier de ce traitement et retrouver confiance en vous, estime de vous, sérénité, bien être, bienveillance envers vous-même. Si voulez en savoir plus sur le vécu des personnes victimes de pervers narcissiques ou de manipulateurs violents psychologiquement/physiquement, je vous recommande la lecture de mes livres "Les pervers narcissiques, 100 questions/réponses" (éd. Ellipses 2016) et "Les violences du pouvoir" (éd. L'harmattan 2005). Vous pouvez aussi parcourir la page de mon site consacrée à ce sujet "Psychologie-perversion narcissique". Contactez-moi au 0498322687 ou via la rubrique contact pour que nous puissions en parler et envisager quel traitement vous convient le mieux. 

c