Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le harcèlement moral : Une issue possible ?

Le harcèlement moral : Une issue possible ?

Le 09 septembre 2015
Le harcèlement moral, sa définition, le déclenchement, les différents types de harceleurs, son issue
Christine Calonne, psychologue psychothérapeute à Liège et à Namur, reçoit des patients de la région mais aussi d'ailleurs, Huy, Arlon, Mons, Charleroi, Bruxelles, Wavre, ...

Spécialisée dans le domaine de la manipulation, du harcèlement, des perversions narcissiques, Christine Calonne peut vous aider à mieux comprendre le fonctionnement psychique et comportemental du harceleur, les failles de la victime, les moyens de se protéger, afin de faire face au harcèlement.

Le harcèlement est un comportement verbal, non verbal, violent, répétitif qui se manifeste aussi bien dans la vie familiale que dans la vie de couple, ou la vie professionnelle : Diffamation, calomnie, injure, menace, isolement, dévalorisation, culpabilisation, mensonge, fausse information, mépris, monologue, intrusion, désinformation, pseudo-communication (faire semblant de communiquer sans en avoir l'intention), ... 

Le déclenchement est souvent dû la manifestation d'un désaccord de la part de la victime, la possibilité de faire de l'ombre au harceleur si la victime manifeste des qualités humaines, professionnelles, créatives que le harceleur envie.

Le harceleur est une personne qui veut le pouvoir, l'acquérir ou le maintenir et qui a peur de le perdre. Il harcèle par peur de l'attaque : Il attaque par prévention. 

S'il est névrosé (sentiment de culpabilité, respect de la loi, des règles), il pourra se remettre en question en cas de confrontation et reconnaîtra les erreurs commises, fera ses excuses, tentera de réparer sa faute.

Par contre, si le harceleur est pervers (narcissique), il ne se remettra pas en question, car il est dans la toute puissance et ne peut accepter qu'on lui fasse de l'ombre. Il n'a pas de sentiment de culpabilité, de notion du bien et du mal. Il projette sur l'autre son comportement, attribue la faute à l'autre, éprouve une jouissance à agresser ... Dans ce cas, l'issue est de fuir, porter plainte, ne communiquer que par intermédiaires (avocat, syndicat, ...).

c