Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Accorder la liberté à l'autre, c'est s'offrir du bonheur

Accorder la liberté à l'autre, c'est s'offrir du bonheur

Le 12 mai 2014
Accorder la liberté à l'autre, c'est s'offrir du bonheur
L'amour qui est vécu comme possession, mise sous cloche de l'autre, nous rend méfiants, jaloux, négatifs, contrôlants, possessifs, agressifs, ... Le résultat ? Celui ou celle que l'on "aime" ou plutôt que l'on veut mettre sous cloche, se sent étouffé, pas respecté, agressé, pas aimé ... Bref, nous provoquons ce que nous redoutons : L'autre veut fuir et s'enfuit ...  Nous provoquons ce que nous redoutons. Par contre, si nous acceptons l'idée que nous ne pouvons pas tout contrôler, que vivre implique un lâcher prise, que l'amour est accueil et non imposition, prise de pouvoir sur l'autre, nous pouvons ressentir le bonheur quand l'autre est heureux, heureux d'être lui-même, heureux d'agir, de s'exprimer, de ressentir librement. Cet amour n'est pas possessif, mais il s'offre à l'autre, c'est un don et non une volonté de tirer les ficelles de notre petit monde d'enfant toujours occupé par sa toute puissance infantile, croyant que le monde est à lui est que les autres nous appartiennent. L'autre n'est pas un objet à manipuler, mais un sujet à aimer dans sa différence, un monde riche en découvertes et en étonnement. L'étonnement est une caractéristique de l'Amour. S'étonner s'est accueillir, s'ouvrir à l'autre, entrer en empathie, s'abandonner à l'instant de l'Amour. C'est faire confiance : Confiance en Soi, confiance en l'autre ...
c