Vous êtes ici : Accueil > Actualités > "Le pervers narcissique en famille et en couple", conférence par Christine Calonne au centre culturel de Woluwé Saint-Pierre, 93 av. Charles Thielemans le mercredi 15 février à 20h.

"Le pervers narcissique en famille et en couple", conférence par Christine Calonne au centre culturel de Woluwé Saint-Pierre, 93 av. Charles Thielemans le mercredi 15 février à 20h.

Le 29 janvier 2017
Le pervers narcissique en privé détruit son partenaire et ses enfants. Qui est-il ? Comment y arrive-t-il ? Comme s'en libérer, se protéger et protéger les enfants ?
Christine Calonne, psychologue, présente sa conférence "Le pervers narcissique en famille et en couple" au centre culturel de Woluwé Saint-Pierre, 93 av. Charles Thielemans, le mercredi 15.2.17 à 20h. Spécialisée dans l'aide aux victimes de pervers narcissiques depuis 20 ans, elle a l'expérience du vécu traumatique des partenaires et enfants de pervers narcissiques. Elle pratique la thérapie comportementale, l'haptonomie, l'hypnose et la respiration hollotropique afin d'aider les victimes à se reconstruire et à se libérer de l'emprise de ces manipulateurs redoutables.
La manipulation perverse au quotidien est faite de micro-violences qui détruisent à petit feu les victimes. Elle alterne séduction et destruction afin de maintenir l'emprise. Dans la séduction, le pervers narcissique offre des cadeaux exagérés, offre sa protection, sait flatter, faire des promesses non tenues, manifester des comportements de copain/copine avec l'enfant, ne pas mettre de limites à l'enfant, se positionner en victime, ... Dans la destruction, il humilie, dévalorise, culpabilise l'autre, l'insulte, le menace, fait du chantage affectif, isole, sème la zizanie entre les enfants, fait des différences pour y arriver, voire se montre violent physiquement ou incestueux, ... Froid et distant, il est incapable de sentiments vrais, d'émotion, d'empathie, de culpabilité, de sensibilité à l'autre, à ses besoins, à ses sentiments, ... Il sait mimer parfaitement les émotions. Il ne se remet jamais en question, car il veut garder son sentiment de toute puissance et la domination sur ses proches afin d'évacuer sur eux sa violence intérieure et éviter toute souffrance.
Aider les enfants, c'est d'abord s'aider soi-même comme partenaire victime, car si le partenaire victime est sous emprise, il ne peut faire attention au vécu de son enfant, ni le protéger. Il perd toute son énergie et se perd dans la fusion avec le partenaire pervers. Faire attention à ses propres besoins, sentiments, émotions permet de retrouver l'énergie pour se protéger et protéger ses enfants, permet de réduire son stress intense induit par l'emprise. Comprendre le fonctionnement pervers narcissique est indispensable pour y arriver, ... Cela déculpabilise et permet de se revaloriser. Reconnaître les comportements inacceptables de son conjoint envers soi permet de dire à son enfant quels sont les comportements inacceptables de sa part ou de la part du conjoint violent, lui dire quels sont ses droits, ... Lui apprendre les valeurs, la communication dans le dialogue que le conjoint pervers ne pratique pas peut donner un autre modèle d'identification à l'enfant victime. 
Pour en savoir plus, venez à la conférence le mercredi 15 février à 20h.

c