Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'anorexie : Comment la prévenir

L'anorexie : Comment la prévenir

Le 30 mars 2014
Prévenir l'anorexie : symptômes alarmants impliquant le recours à la thérapie
L'anorexie sur le plan psychologique peut se dépister par les symptômes suivants :
Une volonté de perdre du poids sans surpoids, à partir de moqueries ou de critères extérieurs de beauté (mannequins, image de la femme véhiculée par les médias ...). Elle se traduit par une préoccupation de maintenir son poids à tout prix, notamment en se pesant plusieurs fois par jour. La personne souffrant d'anorexie sélectionne sur son assiette les aliments à ne pas manger, gras, ... Elle se sent obsédée de façon permanente par la nourriture, incapable d'arrêter un régime, pratiquant excessivement du sport pour maigrir. Elle se sent obèse. Elle cuisine à la vapeur pour éviter les calories. Elle souffre d'aménorrhée ou d'un BMI<19. Elle cache ou jette sa nourriture. Elle mange à part. Elle peut souffrir en plus de boulimie et de vomissements. Elle a parfois recours aux laxatifs.
Ce profil indique qu'il est temps de consulter pour que la perte de poids ne devienne pas incontrôlable, car le personne souffrant d'anorexie a perdu le contrôle de sa vie (dépression, trauma, manque d'estime et de confiance en soi, sentiment d'abandon récurrent, dépendance affective, volonté de contrôle du poids par perte de contrôle à un autre niveau. Le choix d'une thérapie respectant la subjectivité de la personne est important, car l'anorexie est une façon de se considérer comme un objet à rendre parfait, à contrôler, ...
c