Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Interview de Christine Calonne sur la Première de la RTBF jeudi 27.06 à 10H45 : la perversion narcissique

Interview de Christine Calonne sur la Première de la RTBF jeudi 27.06 à 10H45 : la perversion narcissique

Le 26 juin 2019
Interview de Christine Calonne sur la Première de la RTBF jeudi 27.06 à 10H45 : la perversion narcissique
Christine Calonne présentera son nouveau livre "Les pervers narcissiques, récits et témoignages" à l'émission radio de Cédric Wautier "Tendance première" à la RTBF sur la Première, à 10H45, ce jeudi 27 juin 2019. Elle peut être réécoutée en podcast.

Christine Calonne, psychologue spécialisée dans le domaine de l'aide aux victimes de pervers narcissiques participera ce jeudi 27 juin 2019 à 10H45 à l'émission de Cédric Wautier "Tendance première" sur la Première de la RTBF. 

Elle y présentera son dernier livre "Les pervers narcissiques, récits et témoignages" sorti aux éditions Ellipses en février 2019.

Ce livre approfondit les différentes questions abordées dans "Les pervers narcissiques, 100 questions/réponses" paru chez Ellipses également.

A. Quelle définition donner de la perversion narcissique ?

Christine Calonne dresse une description de la personnalité, du fonctionnement psychologique et relationnel du pervers narcissique.

Elle définit l'état dissociatif consécutif aux violences subies dans son enfance et la dimension transgénérationnelle de cette pathologie. 

Elle définit les différences entre ce profil de manipulateur et les autres types de personnalités manipulatrices, comme la perversion de caractère, le narcissisme destructeur, ...

Elle explique l'histoire de ce concept qui n'est pas un effet de mode, mais un problème de société.

En effet, la perversion de caractère et la perversion narcissique sont deux pathologies de la personnalité de plus en plus présentes aujourd'hui, alors qu'au début du siècle, c'était la névrose qui représentait la normalité. Aujourd'hui, on observe un changement de société qui vire vers la perversion de plus en plus.

B. Quelle est l'origine de la perversion narcissique ?

Christine Calonne propose un modèle bio-psycho-social de la perversion narcissique.

Au niveau biologique, elle approfondit la notion de stress post-traumatique, de dissociation traumatique, d'addiction relationnelle entre le pervers narcissique et sa proie.

Au niveau psychologique, elle aborde le syndrome de Stockholm présent chez le pervers narcissique, ancienne victime d'une famille au fonctionnement sectaire, avec un interdit d'autonomie, de la maltraitance psychologique et/ou physique. Le pervers narcissique y joue souvent le rôle de faire valoir pour un parent auquel il reste assujetti toute sa vie.

Au niveau social, elle décrit les bases sociologiques de cette pathologie du lien : culte de la virilité, du pouvoir sur la vie, la prédation, le mythe de l'éternelle croissance, la société du spectacle et de la consommation, le mythe du dieu destructeur, l'argent.

Elle propose une réflexion sur les solutions possibles, comme le narcissisme créateur, le rétablissement de l'harmonie entre le masculin et le féminin, la revalorisation de l'amour pour soi et pour l'autre, l'apprentissage de l'empathie, la protection de la vie, l'acceptation de la sobriété et de l'être plutôt que la poursuite de la consommation, de l'avoir illimité, ...

C. Quel est le fonctionnement de la victime, son profil, son vécu ?

Elle met en évidence les intelligences à haut potentiel, hypersensibles, les personnes en état dissociatif avec des antécédents traumatiques, ou souffrant de culpabilité excessive, de manque d'estime de soi.

Elle décrit le vécu des victimes : l'angoisse de mort imminente, l'état de choc, le stress post-traumatique, l'addiction relationnelle, le syndrome de Stockholm, le burnout, la dépression, l'impuissance apprise. 

Christine Calonne aborde le vécu de l'entourage et des enfants face à la violence du pervers narcissique, notamment les séquelles sur le développement intellectuel, émotionnel, sur la santé, sur les capacités d'attachement, sur la construction de l'identité, ... 

D. Comment sortir de l'emprise d'un pervers narcissique ?

Christine Calonne invite la victime à rétablir un réseau relationnel positif pour retrouver des ressources, travailler sur ses failles, sur son stress, sur l'état disssociatif par des approches psycho-corporelles comme l'hypnose éricksonienne, l'EMDR, ...

Apprendre à rétablir sa sécurité interne, à recréer du bien-être pour soi, à repérer la violence et à sortir de la dissociation traumatique permet à la victime de rétablir son énergie.

Cette sortie de la dissociation permet à la personne de retrouver sa capacité à se protéger, à s'affirmer, à contre-manipuler, mais aussi à protéger ses enfants.

E. Quelle prévention envisager ?

Ce problème de société nécessite une prise de conscience collective des conséquences négatives du patriarcat, de la domination des consciences par le mythe de la croissance illimitée.

La culture de la peur que génère un fonctionnement social basé sur la prédation, le pouvoir sur la vie entraîne une banalisation de la violence, une dissociation collective de plus en plus importante avec la vie, une coupure des liens sociaux et des liens avec soi. 

Il s'agit renforcer les liens de convivialité, les liens avec la terre et avec soi.

En retrouvant la capacité à ressentir leurs sensations, leurs émotions, leurs besoins fondamentaux, les individus de notre société seraient moins manipulables et davantage capables de protéger la vie en eux et autour d'eux.

Apprendre à repérer la violence, à comprendre les jeux de pouvoir permettrait de relancer l'esprit critique et le désir de contre-manipuler, de s'affirmer et d'être soi pour être heureux.

L'individu satisfait crée du bonheur autour de lui et peut davantage aimer, donner et recevoir dans le respect de soi et d'autrui.

c