Vous êtes ici : Accueil > Actualités > interview à l'émission radio O positif de la Rtbf, la première, animée par Véronique Thyberghien, le 8 mai de 11h à 12h sur le pervers narcissique au travail

interview à l'émission radio O positif de la Rtbf, la première, animée par Véronique Thyberghien, le 8 mai de 11h à 12h sur le pervers narcissique au travail

Le 01 mai 2014
Emission radio O positif de la Rtbf,la première, le 8 mais de 11h à 12h sur le pervers narcissique au travail
Véronique Thyberghien m'interviewera sur le pervers narcissique au travail à partir de mon livre "Les violences du pouvoir" publié chez L'Harmattan. Nous sommes de plus en plus en plus confrontés au travail à une personnalité perverse narcissique : Cette personnalité recherche le pouvoir à tout prix et ne se remet pas en question.
Elle met sous emprise ceux qu'elle dirige en leurs imposant ses volontés sans dialogue, ni négociation grâce à une séduction narcissique (il séduit par ses attributs de pouvoir, sa fausse convivialité).
Elle ne peut supporter qu'on lui fasse de l'ombre : Si c'est le cas, elle harcèle son ennnemi en l'isolant, en le réduisant au silence, en le privant ou en le surchargeant de travail pour le pousser à l'erreur, pour mettre en danger sa santé physique et mentale (dépression, stress-postraumatique, burnout, suicide), en le menaçant de licenciement...
Cette personnalité banalise l'injustice sociale, l'exploitation, la souffrance au travail (peur de l'erreur, peur de la non reconnaissance, contrainte à mal travailler en privant le travailleur de moyens, de temps, d'informations ...), exige la perfection, se croit parfaite et critique l'imperfection de l'autre ...
Elle vit dans le déni des lois, de l'autre, de la souffrance, de la fragilité, de la sensibilité, de la différence. Son attitude est contrôlée, stratégique, utilisant le lavage de cerveau, utilisant un blindage, contre la souffrance et les émotions authentiques, contre la compassion, projetant sa personnalité sur l'autre qu'elle accuse de manipulation.
Cette personnalité tient un discours technologique, économiste qui vise à exploiter.
Elle jouit de voir l'autre souffrir, car cela regonfle son narcissisme. Cette personnalité est vide intérieurement. C'est un vampire émotionnel qui survit en maintenant son pouvoir absolu sur l'autre.
Comment y faire face ? Nous y répondrons. Ces traits reflètent les caractéristiques d'un néolibéralisme sauvage qui considère l'humain comme un objet plutôt qu'un sujet.
c