Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment gérer son agressivité, sa colère ?

Comment gérer son agressivité, sa colère ?

Le 10 février 2015
Gérer son agressivité, sa colère
Les conflits de couple, les conflits familiaux ou les conflits professionnels génèrent parfois beaucoup d'agressivité, de colère qu'il n'est pas toujours aisé de canaliser.
Verbaliser son émotion ne suffit pas et cette émotion, accompagnée de sensations fortes, s'exprime indirectement : Perte du désir et refus des rapports sexuels, maux de tête, hypertension réactionnelle, eczéma, surinvestissement professionnel, sportif, addictions, violence verbale, excès de vitesse au volant  ...
La colère accumulée véhicule une énergie négative dont il est important de se débarasser afin de solutionner nos conflits, de retrouver un bien être, ...
Nous pouvons canaliser cette énergie négative de différentes façons : Casser du bois, taper dans un coussin, casser une assiette, ou symboliser les souvenirs négatifs par un mauvais objet dont nous pouvons nous débarasser en imagination et en réalité. Nous pouvons aussi imaginer l'agresseur tout petit tandis que nous déversons notre colère sur lui en paroles traduisant toute cette énergie négative.
Nous pouvons écrire une lettre où nous libérons spontanément notre colère sans réfléchir, en nous adressant à notre agresseur. Nous pouvons ensuite brûler la lettre pour mettre fin à ce contentieux.
La colère peut être disproportionnée quand le conflit vécu dans le présent réveille des conflits non résolus du passé. Il est alors important de libérer cette colère par ces différents moyens afin que notre interlocuteur présent ne paye pas la facture pour les autres. Nous nous trompons d'interlocuteur et cela ne permet pas de gérer nos conflits présents constructivement.
La colère est une émotion saine, comme la joie, la tristesse, ... Refouler sa colère est très nocif pour notre santé, celle de nos relations. Mais, il s'agit de l'exprimer de façon appropriée, canalisée, afin de ne pas engendrer de violence psychologique ou physique dans nos rapports à l'autre : Insultes, dévalorisation, culpabilisation, menaces, ...
Derrière la colère, nous pouvons explorer notre sentiment de tristesse caché : Sentir dans notre corps les tensions suscitées par cette colère, respirer dedans et laisser venir la tristesse. De cette façon, nous pouvons nous libérer de blessures d'abandon, de trahison, de rejet, de non reconnaissance ...



c